Retour

Fermeture du camp Val-Estrie : des plans B pour les familles

Des centaines de parents se retrouvent le bec à l'eau après l'annonce de la fermeture du camp Val-Estrie, lundi, mais tout n'est pas perdu.

Un texte d'Émilie Richard

L'Association des camps certifiés du Québec aidera la clientèle à se trouver une place dans d'autres camps de jour ou de vacances dans la région ou ailleurs au Québec. Les groupes scolaires seront également redirigés dans d'autres camps d'ici la fin de l'année scolaire.

Les offres pour différents camps de jour thématiques sont également nombreuses dans les arrondissements de Sherbrooke. Dans certains cas, les inscriptions ont lieu ce samedi et les organismes sont prêts à répondre à une demande plus grande.

« C'est sûr que, selon la demande, on va réajuster le tir au besoin. On a plusieurs offres. On a cinq camps de jour qui sont sur quatre sites à Sherbrooke. Ça va vraiment être du cas par cas », indique Stéphanie Cloutier, directrice de la promotion et de la programmation au Centre communautaire loisir Sherbrooke.

Même son de cloche pour Loisirs 3000 qui propose des camps au Cégep de Sherbrooke et au Complexe Thibault GM. Les inscriptions sont déjà ouvertes, mais les places ne sont pas encore toutes comblées. Là aussi, la capacité d'accueil sera revue au besoin.

« Si jamais on avait un surplus d'inscriptions, il y a toujours moyen d'ajouter un ou deux groupes dans certains volets. On a des déjà des volets de concentration qui ressemblent à ce qui se fait chez Val-Estrie. C'est sûr que ça ça risque d'attirer davantage la clientèle qui allait chez Val-Estrie », affirme Sylvain Turcotte, directeur de Loisirs Fleuri-Est.

Le camp Val-Estrie a rappelé que les parents qui avaient déjà effectué un paiement cet été seraient remboursés d'ici une semaine. Les groupes seront, quant à eux, remboursés d'ici deux à trois semaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine