Retour

Festival international de la chanson de Granby : Pierre Guitard remporte une « finale historique »

Pierre Guitard a remporté la grande finale de la 49e édition du Festival international de la chanson de Granby vendredi soir.

Seul candidat provenant de l'extérieur du Québec, le Néo-Brunswickois obtient du même coup un total de 35 000$ en bourses. Pierre Guitard a aussi obtenu de nombreux autres prix en cours de soirée, dont le prix Coup de coeur du festival Edmonton chante.

« J'aimerais juste dire un énorme merci à tous les gens qui travaillent au festival, surtout aux bénévoles qui rendent l'expérience fantastique [...] merci à mes parents qui ont fait huit heures de route pour me voir ce soir... je payerai votre gaz, merci à ma blonde, merci à tout le monde... je suis énormément touché », a déclaré Pierre Guitard aux gens rassemblés au Palace de Granby.

En plus du gagnant, Lou-Adriane Cassidy, Marc-Antoine Beaudoin, Nicolas Gémus et le quatuor Escabo espéraient succéder à Samuele, grande gagnante de l'an dernier.

« Une finale historique »

Avant même que se termine la 49e édition du Festival international de la chanson de Granby, les organisateurs anticipaient déjà une finale historique.

Si le quatuor Escabo avait obtenu le vote du public pour accéder à la finale, les quatre autres finalistes avaient tout de même obtenus le vote du jury pour s'y rendre. Nicolas Gemus a quant à lui déjà obtenu lors du Festival le prix Coup de cœur SOCAN pour sa composition Bunker de tes bras.

« C'est l'équilibre. Ça va être une finale historique, parce que, d'habitude, c'est entre deux concurrents que ça se démarque tandis que là, ça va être serré entre les cinq participants, se réjouissait Pierre Fortier, directeur général et artistique du FICG depuis 2007. On n'a aucune idée pour le gagnant. Une chose est sûre, les cinq vont faire carrière dans la musique. »

Ce dernier s'est également dit ravi du succès de cette autre édition qui parvient à convaincre les gens de payer des billets pour voir des illustres inconnus.

« C'est une merveilleuse vitrine, ajoute M. Fortier. Les finalistes vont jouer devant 35 festivals européens et diffuseurs d'Europe, ils vont jouer devant l'ensemble de la francophonie canadienne, la majorité des festivals du Québec. Les bailleurs de fonds, les agents, les compagnies de disques et autres; c'est rare qu'on a l'occasion de jouer devant 135 professionnels. C'est ça Granby. »

Même si la 49e édition n'était pas tout à fait terminée, Pierre Fortier souligne que l'organisation du FICG est déjà bien avancée pour préparer l'événement de l'an prochain, qui soulignera le 50e anniversaire du festival.

« Le budget est en train de se tramer. Ce qu'on veut montrer l'année prochaine à Granby, c'est l'héritage qu'on a laissé à l'industrie du disque francophone canadien. On aimerait fêter ça avec le public et les gens de l'industrie et le montrer sur scène. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine