Retour

Fin de l'entente sur le bois d'oeuvre : les producteurs de l'Estrie sont inquiets

L'entente canado-américaine sur le bois d'oeuvre prend fin aujourd'hui et l'espoir de conclure une nouvelle entente rapidement semble mince. L'industrie forestière en Estrie s'inquiète de voir s'ériger des barrières commerciales à la frontière. Des droits compensatoires pourraient être imposés au cours des prochains mois et des prochaines années.

Environ 85 % du bois d'oeuvre québécois est vendu aux États-Unis.

L'industrie forestière de l'Estrie, qui récolte son bois en forêt privée, donc non subventionné, voudrait être exemptée de toutes barrières tarifaires qui pourraient être éventuellement mises en place. 

 

Plus d'articles