Retour

Fin du pantalon de camouflage pour les pompiers de Sherbrooke

Les pompiers de Sherbrooke cesseront tout moyen de pression, dont le port du pantalon de camouflage, à compter de lundi prochain.

Un engagement formel de la Ville à établir une comptabilité spécifique pour leur régime de retraite les a convaincus de revêtir l’uniforme à partir de la semaine prochaine.

« Les points demeurent à être négociés, mais faisant partie d’un groupe, on était toujours attachés aux décisions de tout le groupe, tandis qu’avec une comptabilité spécifique, on va pouvoir faire des choix et payer en conséquence », explique Simon Gilbert, président du Syndicat des pompiers et pompières de la Ville de Sherbrooke.

Les pompiers de Sherbrooke portaient un pantalon de camouflage depuis 35 mois pour obtenir une comptabilité distincte, semblable à celle que possèdent les policiers du Service de police de Sherbrooke.

« Malheureusement, les pompiers ont un taux de mortalité qui est plus élevé que le reste des travailleurs, alors on va pouvoir utiliser des tables de mortalité qui sont différentes, on va pouvoir utiliser des âges de retraite qui pourraient être différents d’autres groupes étant donné qu’on ne veut pas nécessairement des pompiers qui sont à l’attaque à 60 ans », précise M. Gilbert.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine