Retour

Fortes intoxications à l'alcool chez les jeunes : une consultation aux deux jours au CHUS

Tous les deux jours, un jeune âgé entre 12 et 24 ans se présente dans l'une des deux urgences du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) pour des problèmes liés à sa consommation d'alcool.

Selon une étude menée entre 2012 et 2017 par le pédiatre Claude Cyr, 44 d'entre eux ont même dû être intubés et être admis aux soins intensifs.

Au total, on a fait 855 consultations liées à un problème d'alcool uniquement dans cette tranche d'âge dans les urgences sherbrookoises. De ce nombre, 77 ont nécessité une hospitalisation de plus de 24 heures et la vie de près d'un jeune sur quatre était en danger. « Des jeunes qui se présentent à l'urgence avec un problème d'alcool, ça fait parti du quotidien, de la routine des médecins qui travaillent dans des salles d'urgence ou dans des soins intensifs », soutient Dr Cyr en rappelant qu'à Sherbrooke, on compte deux universités et trois cégeps.

Dans la plupart des cas (71%), les intoxications étaient dues à l'alcool seulement et trois quarts des jeunes avaient bu des boissons à forte teneur en alcool. « Le spectre est assez large. Ça va des jeunes qui ne se sentent pas bien jusqu'à ceux qui ont perdu conscience en sortant du bar et que les amis les amènent à l'urgence. Il y a aussi ceux qui ont eu un accident. Il y a 23 % des jeunes qui ont consulté parce qu'ils ont eu un traumatisme lié à un accident d'auto, à une bagarre ou même à un traumatisme sexuel », explique le chercheur. Des jeunes qui présentaient des problèmes psychiatriques ou comportementaux ont été amenés aux urgences par des policiers ou des ambulanciers.

Aussi, les consultations liées à l'alcool arrivent plus souvent les samedis et dimanches chez les 12-17 ans alors que chez les 18-24 ans, les intoxications se produisent plus souvent les jeudis, vendredis et samedis. Bien que les jeunes consultent plus souvent la nuit, des intoxications à l'alcool surviennent à toutes heures du jour.

Le chercheur a également remarqué que c'est pendant la période avant la rentrée des classes (dernière semaine d'août) et celle de l'Halloween où il y a le plus de consultations à l'urgence (18-24 ans) pour des problèmes d'alcool. Chez la tranche d'âge de 17 à 24 ans, c'est plutôt à la fin de l'année scolaire liée au bal des finissants et à la Saint-Jean-Baptiste où on retrouve le plus de jeunes intoxiqués par l'alcool aux urgences.

Selon Dr Cyr, si au Canada les jeunes boivent moins au quotidien, reste que c'est l'une des communautés où il se fait le plus de consommation exagérée ou abusive au monde.

Cette étude a été présentée par le médecin sherbrookois mardi lors d'un congrès sur les dépendances qui a lieu à Calgary.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine