Retour

Fouilles archéologiques à la Maison Merry de Magog

La Ville de Magog annonce la tenue de fouilles archéologiques sur le terrain de la Maison Merry, la résidence la plus ancienne du Magog urbain, qui deviendra bientôt un lieu ouvert au public.

Un texte de Geneviève Proulx

Il y a deux ans, des traces de l'occupation amérindienne avaient été découvertes. Entre autres, on a trouvé une pointe de projectile datant de près de 4000 ans et un fragment de céramique amérindienne qui pourrait être relié à une période du Sylvicole, soit entre 2400 et 500 ans.

« Ces fouilles permettront de recueillir des informations précieuses sur l'histoire et la préhistoire du site, ce qui permettra d'alimenter encore davantage le concept d'interprétation de ce lieu », explique la conseillère municipale à la Ville de Magog et présidente de la Commission de la culture, Diane Pelletier.

Pour s'assurer de préserver ce patrimoine, la Ville a mandaté la firme Artefactuel afin de mener ces fouilles près du bâtiment. « On fait des fouilles préventives avant d'entreprendre les travaux parce que si jamais on découvrait autre chose pendant les travaux, il faudrait les arrêter », indique Mme Pelletier.

Début des travaux en octobre

Les fouilles auront lieu en octobre. Certains travaux préparatoires sont prévus, comme des excavations près de la maison Merry et le déplacement d'une galerie.

La Maison Merry est un projet qui permettra aux citoyens de découvrir une part des origines de la ville de Magog. Il s'agit d'un projet évalué à 3,5 millions de dollars. L'édifice aura trois fonctions : un lieu d'interprétation permanente, un foyer central consacré à l'accueil et un espace polyvalent dédié à la programmation culturelle.

Plus d'articles

Commentaires