Il n'y a pas que les Predators de Nashville qui se réjouissent des succès de Frédérick Gaudreau en finale de la Coupe Stanley. Le parcours du Bromontois en inspire également plus d'un en Estrie, où il a joué pendant son midget AAA.

« Ce qu'on voit, ça nous donne des frissons », souligne le président des Cantonniers de Magog, Renaud Légaré.

En déjouant le gardien Matt Murray pour une troisième fois en quatre matchs mardi, Frédérick Gaudreau est devenu le deuxième joueur seulement dans l'histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH) à inscrire ses trois premiers buts en carrière lors de la finale de la Coupe Stanley.

L'ancien capitaine des Cantonniers de Magog venait également d'inscrire le but gagnant dans la victoire de 4-1 des siens sur les Penguins de Pittsburgh, ramenant du même coup la série à égalité 2-2.

« On est amateurs du Canadien depuis qu'on est tous petits, mais là on est rendus amateurs des Predators de Nashville grâce à Fred. C'est un conte de fées, tout ce qui se passe », s'emballe M. Légaré.

« C'est une grosse fierté pour notre organisation de savoir qu'il est passé par chez nous et qu'il ne l'a jamais eue facile. C'est sûr qu'on suit ça avec un grand intérêt », a-t-il ajouté.

Un modèle

Le Sherbrookois Jérémy Grégoire, qui a porté les couleurs des Cantonniers en compagnie de Frédérick Gaudreau pendant deux saisons, a écrit au joueur de centre des Predators pour lui dire « de ne pas lâcher » et « qu'il était inspirant ».

« Je suis tellement heureux pour Frédérick, insiste Grégoire, qui appartient au Canadien de Montréal. Il a été mon capitaine à Magog pendant deux ans. Il a toujours été un gentleman, quelqu'un de souriant. Il a eu une terrible blessure après sa première année, mais il est revenu dans le plâtre après son opération et il était toujours de bonne humeur. Je me demandais comment il faisait pour avoir une telle force de caractère. Tout ce qui se passe en ce moment, ça lui revient. C'est du travail qu'il a fait au fil des années. »

Renaud Légaré est d'avis que le parcours de Frédérick Gaudreau devrait encourager les jeunes à ne jamais perdre de vue leur rêve. Le maillot numéro 32 des Predators n'a jamais été repêché dans la LNH ni dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il a pourtant remporté une coupe Memorial avec les Cataractes de Shawinigan et pourrait bientôt soulever le Saint-Graal du hockey.

« C'est le plus bel exemple. Ils l'ont dans leur cour, ils voient ce qui arrive.Tous les jeunes qui n'arrivent pas à leur rêve au moment où ils souhaiteraient que ça arrive, continuez à travailler et on ne sait jamais ce qui peut arriver. »

Un avis que partage Jérémy Grégoire.

« Je pense qu'au hockey, le chemin est long, mais si tu t'améliores chaque année, tu peux faire quelque chose d'excellent », résume-t-il.

Plus d'articles

Commentaires