Retour

Front commun pour l'enfouissement de la ligne Northern Pass d'Hydro-Québec

Pour une première fois, les deux organismes de défense du mont Hereford se rangent derrière le même scénario d'un tracé sous-terrain pour la future ligne électrique du projet Northern Pass d'Hydro-Québec. Un front commun qui coïncide avec la déclaration du premier ministre du Québec Philippe Couillard qui se positionne en faveur de l'enfouissement.

Ainsi, Coalition SOS Hereford soutient la proposition de l'association Forêt Hereford d'enfouir la ligne sous les chemins municipaux et forestiers sur une quinzaine de kilomètres, laissant de côté son idée de réclamer le contournement de l'aire protégée.

« En ajoutant notre voix à celles des autres organismes et des communautés locales, nous voulons montrer qu’il existe un compromis qui rallie actuellement tous les intervenants et qui est de loin préférable à celui d’une ligne aérienne en plein cœur du mont Hereford avec compensation, la solution actuellement prisée par Hydro-Québec », a déclaré Mélanie Lelièvre de Corridor appalachien, membre de la Coalition.

Le scénario de contournement n'était plus envisageable en raison des « contraintes physiques et des considérations sociales locales », explique l'organisme.

Le projet initial de ligne aérienne d'Hydro-Québec, qui doit relier les réseaux électriques du Québec et du New-Hampshire, doit traverser ce secteur protégé. À plusieurs reprises, la société d'État a refusé d'enfouir sa ligne d'interconnexion en raison des coûts liés à cette option.

Un appui de taille

La décision de Coalition SOS Hereford survient alors que Philippe Couillard entame une tournée régionale en Estrie. Questionné par les journalistes sur cet enjeu, le premier ministre a assuré être un « allié » dans ce dossier.

Les députés libéraux Luc Fortin et Guy Hardy ont déjà ouvertement appuyé l'enfouissement de la ligne.

« J'entends très bien par mes collègues ce que la population nous dit, assure le premier ministre. Je vois aussi les aspects particuliers de cette ligne. Tout le monde voudrait voir enfouir les fils partout au Québec, mais dans ce cas-ci, c'est une ligne entièrement dédiée à l'exportation. »

En septembre dernier, après des mois de contestations, Hydro-Québec avait annoncé être « ouvert » à l'idée d'enfouir la ligne, sans toutefois s'y engager.

Cette aire protégée de plus de 5000 hectares représente le plus important don immobilier privé de l'histoire du Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine