Retour

Fumeurs désirant écraser recherchés à Sherbrooke

Le Centre de recherche sur le vieillissement de CSSS-IUGS souhaite recruter une trentaine de patients afin de mener une étude sur la cigarette électronique. Faite en collaboration avec l'Institut de recherche de Santé Canada, l'étude tentera d'évaluer l'efficacité, la tolérance et la sécurité de la cigarette électronique chez les gens qui désirent arrêter de fumer.

Trois groupes de patients seront évalués. « L'idée est de suivre les gens, de récolter les effets secondaires et de vérifier l'efficacité de la cigarette électronique pour la cessation tabagique. Il y a trois possibilités : soit que les gens reçoivent la cigarette électronique avec nicotine avec un suivi personnalisé pour cesser de fumer, soit qu'ils reçoivent la cigarette électronique sans nicotine avec un suivi personnalisé et la dernière possibilité est seulement un suivi personnalisé », explique la coordonnatrice de recherche clinique pharmaceutique au Centre de recherche sur le vieillissement, Marilyn Tousignant.

Au total, six centres de recherche au Québec et 18 au Canada participent à l'étude qui devrait regrouper 480 participants. « À l'heure actuelle, il y a seulement sept études qui ont été publiées sur la cigarette électronique. Nous avons très peu d'information sur l'efficacité de la cigarette électronique pour la cessation tabagique et sur sa sécurité également », rappelle Mme Tousignant. 

Cette étude s'adresse aux gens âgés de 18 ans et plus qui fument au moins 10 cigarettes par jour et qui ont le désir d'arrêter de fumer. 

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards