Retour

Fusion des arrondissements de Sherbrooke : la carte dévoilée ce soir

La nouvelle carte des arrondissements de Sherbrooke sera présentée à la population ce lundi. Ce redécoupage fera passer le nombre de conseillers de 19 à 14 et le nombre d'arrondissements de six à quatre.

Il y aura donc cinq postes d'élus en moins à pourvoir aux prochaines élections municipales de 2017. Selon le projet adopté par les élus en 2014, l'arrondissement de Brompton sera fusionné à celui de Rock-Forest-Saint-Élie-Deauville, tandis que l'arrondissement du Mont-Bellevue sera annexé à celui de Jacques-Cartier. Les conseillers représenteront entre 11 000 et 13 000 citoyens, sauf ceux de Brompton (6800) et Lennoxville (5300). 

Consultation publique réclamée

Une consultation publique pourrait avoir lieu sur le redécoupage seulement si 500 personnes la demandent. D'ailleurs, des membres du nouveau parti municipal, Sherbrooke Citoyens, seront à l'hôtel de ville lundi soir pour se faire entendre. « Dans le processus, les citoyens n'ont pas été impliqués en amont. On va leur présenter une carte électorale qui est déjà toute tracée. Nous aurions pu profiter des connaissances des citoyens pour dessiner une carte à leur image. C'est ça qu'on déplore. On espère qu'il y aura une consultation publique », affirme la porte-parole du groupe, Evelyne Beaudin. 

Si toutefois, le conseil municipal ne va pas de l'avant avec une telle consultation, Sherbrooke Citoyen entend faire de la pression auprès du Directeur général des élections du Québec pour qu'il en ait une. « C'est un dossier qui, depuis les débuts, suscite l'attention parce que ça vient toucher aux fondements mêmes de la Ville. Les gens ont encore des mécontentements par rapport aux fusions municipales. On vient encore chambarder le processus. On se demande pourquoi un tel chambardement », se questionne Mme Beaudin. 

Selon elle, l'argument de l'économie d'argent n'est pas la réelle raison de procéder à un tel découpage. 

Le projet de loi privé a été adopté par le conseil municipal il y a plus d'un an. Selon le maire, Bernard Sévigny, ce projet permettra des économies de centaines de milliers de dollars par année.

Dans un sondage commandé par la Ville de Sherbrooke en 2014, on apprenait que 71 % des Sherbrookois sont favorables à une diminution du nombre de conseillers municipaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine