Le maire de Québec, Régis Labeaume, a demandé lundi à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de tenir une assemblée populaire pour répondre aux inquiétudes de la population concernant les mesures de sécurité durant le Sommet du G7.

À un mois du sommet, il veut que la police fédérale donne davantage de détails sur ce qui attend les citoyens.

Des manifestations sont d’ailleurs prévues, autant à Québec que dans Charlevoix. Le centre de presse sera dans la capitale nationale.

Régis Labeaume a affirmé comprendre les préoccupations des citoyens. Toutefois, il a affirmé ne pas être en mesure de donner davantage d'informations aux journalistes et aux citoyens, parce que ce n'est pas lui qui gère ce dossier, mais plutôt le centre intégré de sécurité.

« Les corps policiers ne veulent pas donner trop d’informations pour des raisons stratégiques, mais nous, comme représentant des citoyens, on veut qu’ils en donnent pour sécuriser les citoyens », a déclaré Régis Labeaume, avant le conseil municipal.

Il croit nécessaire que tout comme dans Charlevoix, la population soit informée du rôle joué par la GRC, la Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Le Sommet du G7 se tiendra les 8 et 9 juin à La Malbaie. Plus de 3000 délégués et environ 2500 journalistes attendus.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine