Les relations sont tendues entre les employés d'Aliments Ultima de Granby et la direction. Les coupes annoncées en janvier seront finalement un peu plus élevées.

Le mois dernier, lors d'une rencontre avec le président de l'entreprise, les employés ont appris que 15 à 30 emplois seront coupés d'ici le mois de mai.

Le syndicat s'est fait dire la semaine dernière que 35 personnes perdront finalement leur emploi. 

La direction soutient que les coupes sont nécessaires pour augmenter l'efficacité et pour assurer la pérennité de l'entreprise. 

Le syndicat réplique que la qualité du produit est en jeu. « C'est bien beau couper du monde, mais sur des machines, au lieu d'être 2 ou 3, ils vont se retrouver tout seul ou 2, au lieu de trois. Les employés ont moins de temps pour valider leurs produits, de vérifier les machines. Ils courent plus et tout cela amène un risque plus élevé pour les accidents de travail », explique le président, Martin Delage. 

Présentement, 220 travailleurs syndiqués travaillent à l'usine. L'entreprise fabrique notamment les yogourts de marque Iögo.

Plus d'articles