Retour

Granby poursuivie pour 6 millions de dollars après le drame du parc Miner

Le 15 juillet 2016, David Deslandes est devenu tétraplégique. En plus d'avoir perdu l'usage de ses membres, le jeune père de famille ne peut voir ses enfants qu'une fois par semaine parce qu'il est en centre de réadaptation à Montréal. Avec d'autres victimes de l'incident survenu l'été dernier au parc Miner à Granby, il poursuit maintenant la Ville pour un total de 6 millions de dollars.

Un texte de Christine Bureau

Le drame s'est produit lorsqu'un peuplier s'est effondré sur un chapiteau sous lequel se déroulait une soirée de danse. David Deslandes était au milieu de la piste en train de danser avec Hélène Desrochers. Ils se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment : ce sont eux qui ont subi les dommages les plus graves.

David Deslandes demande à lui seul 3,5 millions de dollars, et 25 000 dollars pour chacun de ses deux enfants. Il ne peut plus retourner au travail, et ne peut plus conduire, ni s'habiller ou se laver sans aide. Il aura notamment besoin d'un appartement adapté et de soins à domicile.

« La Ville savait » 

L'avocat responsable du dossier, Benoit Galipeau, avance que la Ville a une responsabilité dans ce qui est arrivé. « Il y a eu un manque dans la façon de gérer le parc d'arbres de la ville de Granby, et plus particulièrement l'arbre qui s'est effondré », note-t-il.

[Le peuplier] avait déjà dépassé de plusieurs années sa durée de vie normale, et ce, comme la Ville elle-même le savait.

Benoit Galipeau

Dans la requête, il est écrit qu'il est « évident » que le peuplier avait au moins 75 ans, alors que la durée de vie normale de ce type d'arbre est d'environ 50 ans. Il est également noté que « l'intérieur du tronc était dans un état de dépérissement avancé », selon un rapport d'expert.

Une inspection visuelle de l'arbre avait eu lieu deux semaines avant l'accident. Selon la Ville, cet examen avait permis de conclure que l'arbre, dont le tronc avait une circonférence de plus de 4 mètres, était en bonne santé.

Néanmoins, un peuplier situé juste à côté de celui qui s'est effondré le 15 juillet a été abattu après le drame.

D'AUTRES VICTIMES

Dix-huit personnes demandent des dédommagements dans la requête déposée la semaine dernière, dont les victimes collatérales de l'accident. Outre David Deslandes, trois personnes réclament un dédommagement de plus de 180 000 $.

HÉLÈNE DESROCHERS, 1 MILLION DE DOLLARS

C'est la première victime qui a été évacuée, parce que sa tête était « ensanglantée ». Hélène Desrochers a repris conscience seulement trois jours après l'événement. Elle a perdu beaucoup de sang et subi des fractures aux côtes, au bassin, à l'omoplate, aux pieds et à au moins deux vertèbres, selon la requête.

SOLANGE PAQUETTE, 450 000 $

Âgée de 73 ans au moment de l'événement, elle se trouvait sur place pour voir sa fille danser la salsa. Elle a dû être hospitalisée pendant 16 jours. Elle a subi une commotion cérébrale et le choc a altéré sa mémoire, peut-on lire dans la requête.

VÉRONIQUE MÉNARD, 180 000 $

Elle a subi une fracture au dos et une blessure grave au pied. Elle ne pourra plus jamais courir, ni porter de talons hauts. Elle a également des séquelles psychologiques. La requête indique qu'elle n'est jamais retournée dans un parc depuis et qu'elle subit « une angoisse qu'elle ne subissait pas auparavant ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine