Retour

Grand concours littéraire de l'Université de Sherbrooke : six oeuvres honorées

Six oeuvres ont été honorées dans le cadre de la deuxième édition du Grand concours littéraire de l'Université de Sherbrooke. Au total, 75 textes étaient en compétition dans une formule qui visait à sortir de la colline universitaire.

C'est Catherine Ego, étudiante à la Faculté de droit au campus de Longueuil, qui a arraché le Grand prix pour son texte Toute la beauté du monde.

« C'est un grand bonheur et c'est un honneur aussi, surtout en entendant les extraits des autres textes qui sont tous d'un grand calibre », a confié Mme Ego.

Marie-Soleil Guèvremont, étudiante à la maîtrise en littérature à Sherbrooke, a quant à elle remporté le prix du Centre Anne-Hébert pour son récit Hommes.

« Je suis énervée, je m'attendais vraiment à un plus petit prix que ça! C'est le premier vrai concours auquel je participe. C'est certain que ça m'encourage à continuer », a indiqué l'étudiante.

Dans sa vie de jour, Christian Lachapelle est adjoint au décanat, au vice-décanat et aux responsables de programmes à la Faculté des sciences de l'activité physique. Il a remporté le prix destiné au personnel de l'UdeS pour sa création Tachyon. Pour écrire, il n'y a pas trop de secrets, insiste-t-il.

« Je dirais d'avoir du plaisir. Premièrement de lire beaucoup, ça nous inspire, puis de se lancer. Ce n'est pas facile le syndrome de la page blanche, mais il s'agit de se laisser aller et d'écrire. »

Marianne Verville, diplômée de l'UdeS s'est méritée le prix Joseph-Bonenfant pour le texte Géologie des corps aviaires. Kim Noël, étudiante en technique d'éducation spécialisée au Cégep de Sherbrooke, a reçu un prix destiné aux institutions d'enseignement supérieur de Sherbrooke pour L'arbre différent. Enfin, Maxime April du Cégep Édouard-Montpetit a remporté le prix destiné aux étudiants collégiaux de Longueuil pour Triste est la vie des mémoris!

C'est l'auteure Kiev Renaud qui présidait le jury de cette deuxième édition qui avait pour thême les oeuvres d'art public présentes dans les villes de Sherbrooke et Longueuil. En plus de bourses, les lauréats verront leurs textes publiés dans la revue littéraire Cavale et sur le site de l'UdeS.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine