Retour

Grêle : un verger complètement détruit à Stanstead

La grêle qui est tombée cet été en Estrie a détruit presque complètement la récolte du Verger Heath, situé à Stanstead. Les propriétaires estiment que leurs revenus chuteront de façon importante et doivent miser sur d'autres façons pour éponger les pertes financières encourues.

Un texte de Geneviève Proulx

La grande majorité des 15 acres de culture ont été touchés par la grêle. Les pommes sont toutes déclassées. Le copropriétaire, Chris Rowlings, considère sa récolte comme étant perte totale. Ses dommages sont évalués entre 80 et 100 000 $.

La Financière agricole lui viendra en aide d'ici la fin septembre. Le montant qui lui sera versé avoisinera le tiers de ses pertes. Pour éponger le reste, il misera sur la vente de courges et de poteries fabriquées sur place.

Il offre les pommes, qui peuvent être cuisinées, à moitié prix. « Les pommes ont bon goût, mais il y a des trous dedans à cause de la grêle. On ne sait pas si des bactéries sont entrées dedans. On peut couper la pomme et voir que la chaire est normale », explique M. Rowlings.

Selon lui, il n'y a pas grand-chose à faire avec ces fruits. « On ne peut pas faire du jus avec ces pommes parce que, à cause des bactéries, il faudrait le pasteuriser et nous, nous ne faisons pas ça. On peut inviter les gens à venir faire la cueillette pour qu'ils en fassent du cidre, par exemple. On peut les cuisiner aussi, mais il faut faire vite, car à cause des trous, elles se gardent moins longtemps », ajoute le pomiculteur.

C'est la première fois, depuis 200 ans, que le verger subit de telles pertes.

Malgré tout, Chris Rowlings prend la situation avec philosophie. « J'attends que Willie Nelson vienne faire un "Farm Aid" ici », rigole-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine