Retour

Grève annoncée dans 13 CPE de l'Estrie

Les travailleuses de 13 centres de la petite enfance (CPE) de l'Estrie ont voté à la quasi-unanimité (98,4%) pour quatre journées de grève à utiliser au moment opportun.

Il s'agit des CPE membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres de la petite enfance de l'Estrie. La présidente du syndicat affilié à la CSN, Stéphanie Vachon, explique que les négociations traînent en longueur avec l'Association patronale nationale des CPE.

Dix séances de négociation ont eu lieu à ce jour. Selon le syndicat, la partie patronale « a déposé pas moins de 386 demandes ». « Notre patience est grandement mise à l’épreuve dans cette négociation lorsqu’on considère que les conventions collectives sont échues depuis le 31 mars 2015. Notre objectif est d’arriver à un règlement d’ici le 31 mars 2018, faute de quoi nous serons malheureusement dans l’obligation de recourir aux journées de grève », indique Mme Vachon.

« Nous sommes conscientes des inconvénients que ces journées de grève incombent aux parents, mais ces travailleuses estiment qu’elles méritent des conditions qui ne sont pas moindres que celles qui ont fait l’objet d’une entente de principe ailleurs en Estrie », soutient la présidente.

Pour les autres CPE membres de ce syndicat, une entente de principe est intervenue avec le gouvernement l'automne dernier.

Plus d'articles