Les contribuables de Magog qui profitent des services d'eau et d'égoûts verront leur compte de taxes augmenter de 1,9 %, tandis que ceux qui ne sont pas desservis subiront une hausse de 1,5 % en 2017.

Le budget a été adopté par les élus mardi à l'hôtel de ville.. La mairesse Vicki-May Hamm estime que c'est la croissance économique que connaît sa ville qui permet de limiter le fardeau fiscal des citoyens.

« La façon qu'on contrôle notre dette depuis 2013 fait en sorte que ça nous aide beaucoup incluant la stratégie autour des surplus d'hydro-Magog qu'on garde maintenant pour des investissements plutôt qu'à payer des opérations courantes. »

La mairesse attribue également ces résultats au fait que la Ville est en pleine croissance.

« On connaît une belle année et à chaque année on sous-estime les revenus supplémentaires en taxation. On le voit ces temps-ci, le résidentiel est plus tranquille mais le secteur industriel et commercial est en essor et ça se construit », ajoute-t-elle.

La deuxième patinoire attendra

Si la hausse de taxes ne sera pas une grande surprise pour les Magogois, le fait de ne pas retrouver le projet de construction d'une deuxième patinoire dans le budget en sera peut-être une. La mairesse précise que la Ville ira en appel de propositions pour le projet dès janvier 2017.

« Nous souhaitons évaluer deux options; la mise aux normes demandée pour 2019 du système de réfrigération et la construction d'une deuxième patinoire. Je suis convaincue que nous allons réussir à attirer des partenaires privés restaura à voir si le prix correspond à notre capacité de payer », indique la première magistrate.

Plus d'articles

Commentaires