Retour

Homme blessé par balle à Magog : pas d'accusation contre les policiers

Après avoir examiné le rapport d'enquête de la Sûreté du Québec concernant des blessures par balle qu'a subies un homme de Magog en février 2016 lors d'une intervention policière, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a annoncé qu'aucune accusation ne serait déposée contre les policiers impliqués.

Des policiers de la Régie de police Memphrémagog ont été appelés à intervenir dans un conflit familial, le 29 février 2016. Lors de cette intervention, un coup de feu a été tiré en direction d'un homme qui était « menaçant ». Timothy St-Arnaud, 30 ans avait été conduit au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke pour soigner ses blessures.

Une enquête indépendante avait alors été ordonnée. C'est la Sûreté du Québec qui s'en est chargée.

Pour le DPCP, les policiers ont suivi les règles à l'article 25 du Code criminel qui « accorde une protection à l'agent de la paix qui emploie la force dans le cadre de l'application ou l'exécution de la loi pourvu qu'il agisse sur la foi de motifs raisonnables et probables et qu'il utilise seulement la force nécessaire dans les circonstances. »

Plus d'articles

Commentaires