Retour

Il faut laisser les garçons être des garçons, dit le ministre Proulx

Le ministre de l'Éducation et de la Famille appuie l'initiative des Partenaires de la petite enfance de la MRC des Sources de mettre en place des mesures pour tolérer les jeux de bataille en garderie. « Je verrai le cadre de référence, c'est une initiative locale très intéressante », a souligné Sébastien Proulx.

Un texte de Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec

L’organisme de l’Estrie a présenté mercredi un cadre de référence pour soutenir les intervenants en petite enfance de la région dans leur approche auprès des garçons.

Plusieurs recherches démontrent qu’ils auraient beaucoup plus de difficultés que les filles à s’adapter au milieu de garde.

Parmi les six mesures proposées : « accueillir de manière positive les jeux de bataille et de guerre ».

« Je suis très à l’aise avec cette vérité qu’il faut laisser les garçons être des garçons », a indiqué M. Proulx. Il reconnaît qu’avec l’actuelle façon de faire les choses « on oublie aussi parfois que les enfants ont besoin de bouger et de s’extérioriser ».

Sébastien Proulx rappelle d’ailleurs que de nombreuses filles ont aussi ce besoin. « Mais il y a une réalité, ajoute-t-il, il faut travailler différemment avec nos garçons et à leur réussite, et il ne faut pas les empêcher d’être ce qu’ils sont ».

Plus d'articles

Commentaires