Retour

Immobilisations des aéroports régionaux : des investissements de 400 millions $ nécessaires

Selon une étude de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), les aéroports régionaux de la province auraient besoin de près de 400 millions de dollars d'investissement dans leurs infrastructures au cours des cinq prochaines années.

Ce sont surtout les aéroports exploités par les Municipalités et les MRC qui présentent les besoins financiers les plus importants, soit 232 millions de dollars.

Les améliorations nécessaires touchent le maintien et le développement des pistes, des voies de circulation (air et terre) et des aires de stationnement. Ces besoins sont évalués à 131,4 millions de dollars. Les bâtiments (51,7 millions de dollars), l'acquisition et la réfection d'équipements de service, de sécurité, d'entretien et d'accueil (48,9 millions de dollars) sont les autres secteurs où des investissements sont nécessaires.

« Les aéroports constituent des outils indispensables de développement économique pour les régions et doivent être perçus comme des opportunités et non pas comme des sources de dépenses. Ainsi, il est essentiel qu'ils disposent de la marge de manœuvre nécessaire pour jouer pleinement leur rôle de moteurs économiques », soutient le président de l'UMQ et maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny.

Son homologue de Gaspé et président du Comité sur les aéroports régionaux de l'UMQ, Daniel Côté abonde dans le même sens. « Cette étude démontre clairement que les programmes gouvernementaux doivent être revus et bonifiés. Chaque aéroport a son importance stratégique, géographique ou de niche. Il est donc primordial que chacun d'entre eux soit utilisé à son plein potentiel, au bénéfice des communautés desservies. »

Cette étude s'inscrit dans la volonté du président Sévigny d'élaborer un plan économique pour les régions et fait suite à la Conférence municipale sur l'avenir du transport aérien en région de l'UMQ, tenue à Lévis le 1er décembre dernier.

Plus d'articles

Commentaires