Stéphane Baillargeon fait partie de la scène musicale sherbrookoise depuis des années et c'est maintenant sous le nom de Baillarge qu'il se présente et qu'il lance son mini-album, Imparfait

« Je pense que l'industrie de la musique est en changement, tout le monde essaie plein d'affaires. Moi, c'est l'essai que je fais : avoir un beau petit projet avec trois chansons qui vont bien ensemble plutôt que de faire douze chansons et ne pas en refaire pendant deux ans. Je vais en faire 3 ou 4 plus régulièrement », confie-t-il. 

Une pincée de pop a été ajoutée au style qu'on lui connaît et il a été grandement inspiré de sa paternité pour écrire.

C'est chez lui à Ascot Corner que Stéphane a écrit ses nouvelles pièces. Son ami et réalisateur, Benoît Martin, a ajouté sa touche musicale d'un studio de Tokyo et la pochette a été créée à Paris par un autre ami, Étienne Geffroy.

« C'est pour ça que c'est un album international », explique en riant l'artiste qui souhaite pouvoir monter sur scène plus souvent et qui a choisi uniquement la diffusion web pour son projet.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine