Retour

Importante augmentation du nombre de maisons à vendre à Sherbrooke

Selon la Chambre immobilière de l'Estrie, il y a présentement 15 % de plus de maisons à vendre dans le marché sherbrookois qu'à pareille date l'an dernier. Au total, on compte près de 5000 maisons et plus de 450 condos à vendre. Une situation qui avantage les acheteurs. 

Par conséquent, les délais moyens pour vendre une maison s'allongent. « Il y a trois facteurs qui expliquent la rapidité de la vente d'une maison. Premièrement, c'est sa localisation. Le second, c'est l'état et la condition de la maison, son attrait. Le troisième, c'est le prix », explique le président de la Chambre immobilière de l'Estrie, David Bourgon. 

Le problème principal auquel sont confrontés les vendeurs est l'exactitude du prix réel de la propriété. Certains rêvent d'un prix qui n'est pas tout à fait exact. « Quand il y a erreur dans le prix d'inscription, le marché nous corrige automatiquement et le temps joue contre nous parce qu'il nous dit qu'on est trop cher. Il faut corriger le prix à ce moment-là », indique le courtier immobilier, Mario Goupil. 

Selon le spécialiste en immobilier, Martin Provencher, il sera de plus en plus difficile de vendre les propriétés qui ont une valeur de plus de 300 000 $. Les jeunes couples recherchent des constructions neuves, bien isolées et à leur goût. « Nous sommes dans une société de consommation. Les gens, tant qu'à avoir une résidence, préfèrent l'avoir neuve parce que c'est construit à leur goût », indique-t-il.

Un marché difficile pour les condos

Martin Provencher soutient que les condos seront de moins en moins vendus : ils seront plutôt loués. Il explique ceci par le fait que la valeur des condos est stable, la revente est difficile et les frais d'entretien sont à la hausse, voir même incontrôlables.

« Présentement, c'est fréquent de voir des unités locatives qui sont de plus grande qualité que des unités de condos qui sont à vendre. Comme le marché est stationnaire, les gens, pour éviter d'avoir des problèmes ou pour garder la flexibilité de pouvoir déménager n'importe quand et changer de vie, s'en vont plus vers la location. »

Selon l'auteur et conférencier, le marché des condos est en baisse de vitesse. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine