Retour

Incendie de la rue Félix-Hébert : un article de fumeur en cause

Un article de fumeur serait à l'origine de l'incendie qui a éclaté dans un immeuble à logements de la rue Félix-Hébert à Sherbrooke, jeudi soir.

Le Service de protection contre les incendies est d'avis que le pire a pu être évité en raison de la qualité de construction de l'édifice.

« On fait beaucoup de prévention, mais on a changé aussi beaucoup la réglementation sur les bâtiments. Les bâtiments récents, comme celui-ci, protègent mieux les résidents. Le mur coupe-feu qui sépare les deux sections de l'immeuble en est un exemple. D'un côté, les murs sont complètement noircis et de l'autre côté de la porte, on pense que c'est un autre immeuble. Les murs sont blancs », illustre le directeur Stéphane Simoneau.

Ainsi, l'appartement où a éclaté l'incendie a été complètement ravagé, mais les logements voisins ont pu être épargnés. « Le travail des pompiers et la construction de l'immeuble ont retardé la propagation aux autres appartements et a donné la chance aux occupants d'évacuer », ajoute-t-il.

Pour ce dernier, il ne fait aucun doute que les normes ont leur raison d'être. « Il faut prendre conscience que les normes qui sont établies, même si elles sont sévères ont probablement sauvé plus de personnes que nos pompiers jeudi soir. Oui, ils ont fait un excellent travail, mais combiné à la réglementation sur la sécurité incendie, c'est ce qui fait le succès d'une opération. »

Les murs de placoplâtre doubles qui ont une protection de plus d'une heure, c'est-à-dire qu'ils brûlent pendant une heure avant d'être complètement détruits, ont également eu un effet protecteur sur l'ensemble du bâtiment. « C'est un autre dispositif de nos bâtiments d'aujourd'hui qui nous protège », soutient M. Simoneau.

Si un tel incendie s'était déclaré dans un édifice plus vieux, les dommages auraient été encore plus considérables. « L'immeuble ne serait plus là. Il ne fait aucun doute que les investissements qui sont faits dans les normes de construction, c'est ce qui explique la réussite d'un événement qui est si malheureux », ajoute Stéphane Simoneau.

La cause de l'incendie n'a pas encore été révélée. Les locataires n'ont pas pu encore réintégrer leur logement. Quelques personnes ont été conduites à l'hôpital par mesure préventive. La dame qui a été retrouvée inconsciente va bien.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine