Retour

Incendie des Résidences du Carrefour : le coroner remet son rapport huit ans après les faits

Le coroner Jacques Ramsay a remis jeudi son rapport sur la mort d'une femme dans l'incendie des Résidences du Carrefour le 22 décembre 2008.

Au bureau du Coroner à Québec, on explique ce délai de huit ans par le fait qu'il y a eu un changement de coroner en 2012 et que Jacques Ramsay avait attendu la fin de l'enquête sur l'incendie dans une résidence pour personnes âgées à L'Isle-Verte pour tirer ses propres conclusions.

Le rapport a été signé en date du 25 juillet 2016. Ni les membres de la famille contactés par Radio-Canada, ni le propriétaire des Résidences du Carrefour, ni même le Service d'incendie de Sherbrooke ne l'avaient reçu, jeudi.

Décès accidentel

Le coroner Ramsay conclut que Pauline Joyal est morte de façon accidentelle, asphyxiée par la fumée de l'incendie. Elle a été retrouvée inanimée dans le corridor, près de l'escalier, après être montée chercher les clés de sa voiture dans son appartement.

Le rapport souligne également que plusieurs résidents n'ont pas entendu l'alarme d'incendie et ont pris les ascenseurs plutôt que les escaliers. Le coroner Ramsay suggère que des exercices d'évacuation se tiennent régulièrement pour vérifier le degré d'autonomie des résidents, parce que plusieurs d'entre eux ont dû être assistés lors de l'évacuation.

Le gestionnaire des Résidences du Carrefour confirme qu'il veut installer un système de gicleurs, une mesure qui pourrait devenir obligatoire pour ce type de bâtiment.

Plus d'articles