Retour

Incendie mortel à Saint-Théodore-d'Acton : grand élan de solidarité pour la veuve

L'enquête de la Sûreté du Québec se poursuit à Saint-Théodore-d'Acton en Montérégie pour déterminer les causes de l'incendie mortel survenu vendredi. Si les circonstances du drame restent encore inconnues, le maire de la petite communauté a tenu à faire le point ce matin sur l'opération de solidarité qui a cours. Ce mouvement d'entraide permet peu à peu aux survivants d'entreprendre leur deuil.

Le maire de l'endroit, Guy Bond, a tenu à rendre hommage aux victimes du brasier : François Arpin, 50 ans et son fils, Raphaël, 6 ans.

La conjointe de M. Arpin et son fils aîné, qui a été sauvé in extremis des flammes, se remettent peu à peu de leurs émotions dans un logement appartenant à la Municipalité complètement meublé grâce à la générosité de plusieurs. « En une journée tout était fait : tous les meubles étaient placés dans le logement, l'épicerie placée dans les armoires et les draps étaient sur les matelas! » se réjouit le maire.

« Quand un malheur comme ça survient, tout le monde devrait s'entraider, ce qui ne se passe pas tout le temps! », souligne le propriétaire de Déménagement et transport Mario, Mario Lachaîne, qui a contribué à l'effort de groupe.

De l'aide pour les pompiers

Si ce coup de pouce permet peu à peu aux survivants d'amorcer leur deuil, les pompiers impliqués dans l'intervention resteront eux aussi marqués par les événements. C'est pourquoi divers services sont mis à leur disposition. « On reste à l'écoute de nos pompiers et, en plus, on a un numéro de téléphone dont ils peuvent se servir n'importe quand pour parler avec des personnes-ressources dont moi qui sera toujours avec eux pour ça! », soutient le directeur Service incendie, Joël Perron.

Une collecte de fonds, coordonnée par la caisse Desjardins et la Municipalité, se poursuivra par ailleurs au cours des prochains jours.

Plus d'articles

Commentaires