Le petit village de Saint-Camille a désormais deux endroits où les citoyens auront accès à un service Internet et à de l'équipement de téléprésence : le P'tit bonheur et le Centre le Camillois. La Municipalité en a fait l'annonce mardi matin.

Selon le maire de Saint-Camille, Philippe Pagé, ce nouveau service et ces nouveaux équipements seront fort utiles.

« On a toujours des artistes de grande envergure qui passent par le P'tit bonheur, je pense par exemple à Michel Rivard. On a aussi les Charbonniers de l'enfer qui vont venir faire leur tour prochainement. C'est le genre de spectacle qu'on va pouvoir projeter dans les autres salles », illustre-t-il.

Et il n'y a pas que la scène culturelle qui va en bénéficier. « Par exemple, la semaine dernière avait lieu à Saint-Camille un effet un colloque sur les effets de la culture sur la santé et on a pu le diffuser à Montréal. »

Sans opposition

Par ailleurs, les résidents de Saint-Camille n'auront pas à se rendre aux urnes le 5 novembre prochain, jour d'élection municipale au Québec. Tout le conseil municipal de Saint-Camille a été élu sans opposition vendredi, y compris le maire.

« Dans notre petit milieu, être élu par acclamation, c'est aussi un peu une forme d'appui aux personnes qui se présentent. On a un conseil qui est paritaire, qui est formé également de personnes de moins de 40 ans », s'enthousiasme-t-il. « On a bien hâte d'amener un nouvel élan de jeunesse et de dossiers à travailler. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine