Retour

Interdiction de fumer dans les parcs : aucune contravention donnée à Sherbrooke

Un an après l'entrée en vigueur de la nouvelle loi provinciale sur le tabac qui interdit aux gens de fumer dans certains lieux publics comme les parcs, aucun constat d'infraction n'a été donné à Sherbrooke.

Au total, la ville compte 90 parcs qui sont munis de pancartes rappelant aux usagers qu'il est strictement interdit d'y fumer. Ce règlement s'applique également aux terrasses de restaurant et de bars.

Les policiers sherbrookois n'ont pas le pouvoir de faire respecter les règles pour contrer le tabac dans les lieux publics. Seuls les 28 inspecteurs du ministère de la Santé et des Services sociaux et les policiers de la Sûreté du Québec peuvent intervenir.

Si les élus sherbrookois peuvent demander au ministère de rapatrier ce pouvoir pour mieux sévir auprès des contrevenants, ils ne comptent toutefois pas le faire. À l'heure actuelle, seules les villes de Longueuil et de Granby ont formulé et obtenu cette autorisation.

« Quand un appel est fait à ce sujet au Service de police, un policier est envoyé sur place. Si la cigarette est terminée, une déclaration du plaignant est annexée au contrat d'infraction. Si ça doit procéder à la Cour, on assigne le témoin qui a vu l'infraction », explique la directrice adjointe aux services juridiques à la Ville de Granby, Me Marlène Painchaud.

Depuis un an, 12 constats d'infraction ont été donnés par les policiers de Granby. Pour l'ensemble du Québec, on parle plutôt de 1088.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine