Retour

Interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants : Sherbrooke appuie Québec

La Ville de Sherbrooke compte appuyer le gouvernement de Philippe Couillard dans sa volonté de renforcer la loi antitabac. Jusqu'au 3 septembre, des audiences publiques auront lieu à Québec en vue d'étudier le projet de loi 44, qui interdirait notamment de fumer dans les véhicules automobiles lorsqu'une personne de moins de 16 ans s'y trouve, ainsi que sur les terrasses des établissements commerciaux.

Un texte de Geneviève Proulx

Le projet de loi 44 a été déposé en mai dernier et prévoit notamment de soumettre la cigarette électronique aux mêmes restrictions que celles imposées aux produits du tabac. En conséquence, il sera interdit de fumer une cigarette électronique dans les établissements et les endroits publics. Il est prévu en outre de ne pas autoriser la publicité de ce produit. Le projet de loi préconise aussi d'interdire de fumer une cigarette traditionnelle dans une voiture en présence d'un mineur de moins de 16 ans. De plus, l'interdiction de fumer sera étendue aux terrasses, après avoir été appliquée dans les restaurants et les bars. Québec compte aussi retirer du marché le tabac aromatisé, qui est très populaire auprès des jeunes.

Au Québec, 174 municipalités, dont Sherbrooke, incitent le gouvernement libéral à adopter la ligne dure en matière de prévention du tabagisme. « Dans la dernière année, on a parlé beaucoup de malbouffe, de la nécessité de faire de l'activité physique, mais on a parlé un peu moins du tabagisme qui est quand même une cause assez importante des problèmes de santé que l'on vit. C'est important de rappeler notre engagement envers la lutte au tabagisme. D'autant plus que le gouvernement est à revoir sa loi, c'est le temps d'envoyer un message que nous sommes dans cette cause-là et que nous allons de l'avant », soutient le président du comité du sport et du plein air à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin.

Sherbrooke et l'ensemble des municipalités qui appuient le projet de loi 44 représentent plus de trois millions de citoyens.

Au Québec 10 000 personnes meurent encore chaque année à cause du tabac.

Chaque semaine, 250 jeunes commencent à fumer au Québec.

Plus d'articles

Commentaires