Retour

Itinérance : la maison Le Passant de Granby diminue son nombre de lits du tiers

Le nombre de lits pour des itinérants passera de 29 à 19 à la maison d'hébergement Le Passant de Granby. Le couperet tombera le 5 octobre à la suite de la perte d'une subvention provenant de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance.

Un texte de Geneviève Proulx

L'organisme recevait depuis huit ans une enveloppe de 80 000 $ par année du gouvernement fédéral. Or, les sommes ne seront pas reconduites cette année.

La direction de la maison Le Passant avait réussi à trouver 25 000 $ pour maintenir les services, mais cette somme est maintenant épuisée et des places disparaîtront. « Cette coupe de services sera alors critique pour plusieurs. Avec une moyenne quotidienne de 23 lits utilisés et des périodes de pointe d'utilisation de 28 lits, nous sommes conscients que 18 lits d'hébergement ne pourront suffire à la tâche », peut-on lire dans un communiqué émis mercredi.

L'organisme assure que des discussions sont en cours avec les acteurs du milieu afin que les impacts sur la population soient réduits au maximum. Des liens ont été faits avec des ressources communautaires, l'hôpital, l'accueil psychosocial et des ressources extérieures de la région. Les intervenants estiment que les personnes vulnérables ou itinérantes devront se tourner vers des ressources de Montréal et de Sherbrooke.

La maison Le Passant offre des services aux hommes en état de vulnérabilité depuis 1983. En 2014-2015, l'organisme a offert plus de 640 séjours.

Plus d'articles

Commentaires