Retour

Jennie Carignan d'Asbestos devient la militaire la plus haut gradée du Québec

La brigadier général Jennie Carignan est devenue jeudi la première femme des Forces armées canadiennes à assumer le commandement de la 2e division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est). Elle devient, en résumé, la militaire la plus haut gradée du Québec.

« Je me sens vraiment très honorée et privilégiée », a réagi la militaire originaire d’Asbestos, en entrevue à Écoutez l’Estrie. Devant elle, les défis sont nombreux. « Nous sommes en période de haute disponibilité cette année jusqu’à l’été 2019, résume-t-elle.

Un duo estrien

Rien cependant pour faire peur à la militaire d’expérience. C’est justement cet appétit pour les défis qui l’a menée, plus jeune, vers l’armée.

« Je cherchais quelque chose qui était valable et qui représentait peut-être quelque chose d’un peu plus grand que moi. Je m’ennuyais un peu, j’étais au Cégep de Sherbrooke, je me cherchais quelque chose de plus difficile à faire », raconte-t-elle.

Étape par étape, elle est arrivée là où elle est aujourd’hui. « C’est vraiment arrivé comme ça, une chose à la fois et, à un moment, c’est notre tour! » D’un souffle, elle ajoute cependant qu'il est important de rester « intègre et fidèle à soi-même ».

Au Canada, les femmes ne représentent que 2,4 % des effectifs.

« Moi je dirais que la chose contre laquelle je me suis battue le plus souvent, c’est contre les perceptions. La perception que les femmes ne sont pas à leur place, mais les choses ont bien changé », nuance-t-elle.

À ses côtés pour son nouveau défi, elle aura d’ailleurs comme adjointe la Magogoise d’origine, Josée Robidoux. « Ça, c’est très spécial aussi d’avoir Josée comme commandante adjointe », admet-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle