Retour

Jeux de la Francophonie : l'opération séduction commence pour Sherbrooke

Une délégation sherbrookoise s'est envolée jeudi pour Abidjan, en Côte-d'Ivoire. Près d'une dizaine de représentants iront défendre la candidature de Sherbrooke en vue de l'obtention des Jeux de la Francophonie en 2021.

Leur mandat : convaincre en une heure seulement que les 18 membres du comité de sélection devraient choisir Sherbrooke plutôt que Moncton, au Nouveau-Brunswick. Une période de questions d'une heure suivra.

À l'heure actuelle, seule l'équipe de soutien a quitté Sherbrooke pour préparer le terrain.

Outre le maire de Sherbrooke, l'ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, le député de Sherbrooke et ministre de la Culture, Luc Fortin, des représentants d'Excellence sportive et le conseiller municipal Bruno Vachon les rejoindront sur place.

Le budget alloué pour les étapes de mise en candidature de Sherbrooke s'élève à 350 000 $. Le maire n'a toutefois pas précisé combien coûtera ce voyage à Abidjan.

« C'est sûr que ça coûte quelques milliers de dollars, mais on parle d'un projet de 50 millions. On parle de grandes retombées », note-t-il.

Il faudra toutefois attendre en novembre avant de savoir si les démarches de Sherbrooke ont fonctionné. Le vote ultime aura lieu à Madagascar lors du XVe Sommet de la Francophonie.

Plus d'articles