Retour

Journée de la prévention du suicide : « On est tous capables de faire quelque chose »

« Merci de t'engager en prévention du suicide, tu fais la différence. » Voilà le thème de la 13e édition de la Journée mondiale de la prévention du suicide, qui se déroule ce jeudi. En Estrie, JEVI, le centre de prévention du suicide, ira à la rencontre des citoyens de 11h à 19h au centre commercial Carrefour de l'Estrie.

« À partir du moment où on est proche de quelqu'un qui vit de la détresse, on est tous capables de faire quelque chose, qu'on ait suivi une formation ou non », fait valoir la directrice générale de JEVI, Louise Lévesque.

La première étape est de prêter l'oreille, poursuit-elle. Écouter « chaleureusement » son ami, sa sœur, son collègue. Ensuite, s'il le faut, il faut l'orienter vers une ressource.

Des cas de plus en plus complexes 

Le centre de prévention du suicide de l'Estrie a 30 ans cette année. Si les dernières années ont été marquées par des progrès, JEVI a aussi rencontré des obstacles, comme le manque de financement. Les cas qui se présentent à eux sont aussi plus complexes qu'avant.

« Ça nous demande encore plus d'efforts pour travailler avec les gens qui vivent cette problématique-là. On a amélioré en même temps nos moyens, nos façons de faire, mais c'est loin d'être plus facile », explique Louise Lévesque. 

En 2014, une quarantaine de personnes, en majorité des hommes, ont mis fin à leurs jours en Estrie.

Plus d'articles

Commentaires