Retour

Karaté: une Sherbrookoise de 64 ans atteint un niveau inégalé par une femme canadienne

Après un voyage au Japon et des mois d'attente, la Sherbrookois France Carrier, âgée de 64 ans, a finalement obtenu son 5e dan en karaté kyokushin. Elle devient ainsi la première femme canadienne à obtenir ce grade.

Au printemps dernier, après une longue préparation physique et psychologique, la passionnée de karaté s'est rendue au Japon avec l'objectif d'obtenir cette rare distinction, autrefois refusée aux femmes.

L'obtention de ce 5e dan lui permet d'atteindre le rang de « shihan » qui signifie « maître » en japonais.

« Avant cette distinction n'était pas ouverte pour les femmes, explique-t-elle. Maintenant, c'est possible de le faire. Pour moi, c'était un défi personnel que je voulais relever. Je me disais qu'à 64 ans, j'étais capable. »

Des dizaines de karatékas s'étaient donné rendez-vous, samedi, pour lui rendre hommage et s'entraîner avec elle.

Son mentor André Gilbert était présent tout au long de ce parcours. Il s'est même rendu au Japon à ses côtés pour la soutenir. C’est grâce à lui que les responsables japonais ont accepté de juger sa protégée.

« Ça prend une détermination incroyable. Je l'appelle toujours la "samouraï de tous les temps", ricane-t-il. Ça prend de la persévérance, de l'entrainement, mais il faut surtout être convaincu d'être en mesure de tout faire ce que [les juges] vont nous demander. »

France Carrier est propriétaire de plusieurs écoles de karaté dans la région. En 40 ans, elle a partagé sa passion auprès de centaines de jeunes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine