Retour

Kim Boutin et le Canada se distinguent encore à Budapest

Kim Boutin a poursuivi sur sa lancée, dimanche, en remportant ses deuxième et troisième médailles d'argent de la première étape de la saison de Coupe du monde de patinage sur courte piste, à Budapest, en Hongrie.

La Québécoise a terminé 2e de la finale A du 1000 m en plus de recevoir une médaille pour sa contribution, en préliminaires, à la victoire des Canadiennes au relais 3000 m.

Comme la veille au 1500 m, c'est la Sud-Coréenne Choi Min-jeong qui s'est imposée devant Boutin. La Britannique Elise Christie a obtenu le bronze.

« Avec deux tours à faire, j’avais davantage Elise Christine dans ma mire, a lancé Boutin en conférence téléphonique. Dans ma tête, je n’étais pas encore rendue à ce niveau-là. Maintenant que je sais que j’en suis capable, c’est certain que les Sud-Coréennes sont dans ma mire et que je crois à mon potentiel. »

La Saguenéenne Valérie Maltais a remporté la finale B en solitaire en raison d'une collision entre les Néerlandaises Yara van Kerkhof et Suzanne Schulting. Cette dernière a reçu une pénalité pour cet accrochage. La Russe Ekaterina Efremenkova, loin derrière ses trois adversaires jusque-là, en a profité pour se faufiler au 2e rang.

Deux médailles canadiennes au relais

Coincés au 3e rang derrière les Chinois et les Japonais à la mi-course, les Canadiens ont réussi une spectaculaire remontée pour décrocher l'or par 5 petits millièmes de seconde au relais 5000 m.

Au terme de cette époustouflante finale, François et Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Samuel Girard et Pascal Dion sont montés sur la plus haute marche du podium. Il s'agissait du premier triomphe canadien dans cette épreuve depuis novembre 2015.

« Nous avons été malchanceux depuis cette année-là, a souligné Charles Hamelin. Nous avons obtenu des résultats en deçà de ce que nous pouvons donner sur la glace. Mais notre confiance n’a pas été perturbée. Nous restions une équipe confiante, qui voulait gagner. Nous n’arrivions pas à montrer à tout le monde ce que nous valions. »

Leurs collègues féminines ont pour leur part obtenu l'argent au relais 3000 m après avoir mené la course pendant 13 tours. Les Sud-Coréennes ont gagné l'or, tandis que les Russes se sont contentées du bronze.

Valérie Maltais, Marianne St-Gelais, Kasandra Bradette et Jamie Macdonald ont défendu l'unifolié en finale.

« Je me suis bien sentie, a indiqué St-Gelais, victime d'une commotion cérébrale en août dernier, en entrevue à Radio-Canada Sports. Le plan a été très bien ajusté à cet égard. Je me sens bien depuis le début de la semaine. Des mesures ont été prises au bon moment et pour mon intérêt. Ce n’était pas seulement physique; il y avait aussi une composante mentale. »

Malchance pour Cournoyer en finale du 1000 m

Seul Canadien qualifié pour la finale A du 1000 m, Charle Cournoyer s'est classé au 4e rang sur un improbable coup du sort. Cournoyer n'était qu'à quelques enjambées d'une médaille de bronze lorsqu'il a chuté dans le dernier virage.

Les Coréens Lim Hyo-jun et Hwang Dae-heon sont montés sur les deux premières marches du podium. Le Chinois Han Tianyu a profité de la malchance de Cournoyer pour s'emparer du bronze.

« C’est la beauté du sport, a commenté Cournoyer, philosophe. Je ne peux pas dire que c’est un sport ingrat à cause de ça. C’est une erreur technique de ma part, une erreur de tracé dans le dernier virage. La chance, la malchance, on la crée. »

Le parcours de Charles Hamelin et de Samuel Girard s'est interrompu en demi-finales et en quarts de finale, respectivement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine