Retour

Kruger Sherbrooke : des moyens de pression éventuels contre la sous-traitance

Des employés de l'usine Kruger de l'arrondissement Brompton à Sherbrooke ont voté à l'unanimité pour tenir des moyens de pression éventuellement pour mettre un terme à la sous-traitance.

La question est au coeur d'un litige avec la partie patronale depuis presque 2 ans. Le syndicat a demandé à maintes reprises à l'employeur de mettre fin au recours à des sous-traitants et de plutôt procéder à l'embauche de personnel.

« Bon nombre de sous-traitants embauchés par la compagnie sont des personnes retraitées qui reçoivent leur pleine pension enlevant ainsi des possibilités d'embauche pour de jeunes travailleurs à la recherche d'emploi », déplore le président du syndicat, André Forest.

La convention collective des employés est échue depuis le 31 mai. L'an dernier, Kruger a fermé l'une de ses trois machines à papier journal et son atelier de pâte désencrée, 100 emplois ont été supprimés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine