Retour

L'amélioration continue pour récupérer 11 millions $ à la Ville de Sherbrooke

Réduire les délais, réduire le personnel, sans diminuer les services. C'est l'ambitieux programme que se donne la Ville de Sherbrooke. D'ici 2017, l'administration de Bernard Sévigny espère retrancher 11 millions de dollars à son budget de fonctionnement, dont la moitié en masse salariale.

Pour y parvenir, la direction générale mise sur un programme d'amélioration continue, le Lean Management. Il s'agit d'un modèle développé après la Deuxième Guerre mondiale qu'ont adopté de grandes entreprises comme Toyota. La méthode place l'employé au coeur de la culture organisationnelle. C'est lui qui est appelé à élaborer des solutions afin de gagner du temps et de l'argent.

Depuis septembre, 80 employés et 30 gestionnaires ont suivi une formation en utilisant des cas réels. Cinq projets ont été réalisés.

La reconstruction des trottoirs, le traitement des contrats immobiliers, la réparation des fuites d'aqueduc et d'égouts, la gestion des équipements événementiels et la taxe de bienvenue ont fait l'objet d'évaluations minutieuses.

Des résultats concluants

À l'issue de l'exercice, employés et gestionnaires ont constaté qu'il était possible de réparer des trottoirs et de colmater des fuites plus rapidement. En l'espace de quelques semaines, mille dossiers de droits de mutation qui s'empilaient ont été réglés.  

L'instigateur du projet, l'actuel directeur général de la Ville, Yves Vermette, croit beaucoup à cette méthode qu'il avait expérimentée quand il dirigeait la division de la voirie. 

Le modèle a fait ses preuves selon le maire Bernard Sévigny.   

Et les départs à la retraite seront nombreux. Actuellement, la Ville de Sherbrooke compte 1 800 employés. Au cours des cinq prochaines années, près du tiers d'entre eux quitteront la fonction publique municipale.

« Profitons de cette occasion-là pour valoriser ceux qui restent en les mettant à contribution », conclut le maire.

Plus d'articles