Sept nouveaux prêtres joindront l'Archidiocèse de Sherbrooke au cours des prochains mois pour garnir les rangs ecclésiastiques de la région.

C’est le cas du Colombien d’origine Hector Avallaneda, qui a choisi Sherbrooke comme terre d’adoption. « Je crois que c’est la volonté du bon Dieu qui m’amène ici, explique-t-il, mais aussi le désir de devenir prêtre. »

Âgé de 36 ans, il a choisi de devenir prêtre il y a plus de dix ans. « C’est la vocation, c’est un appel que Dieu nous fait. On sent l’appel, on sent le désir de répondre à ce que le bon Dieu nous invite à faire. »

L’ancien curé de Lac-Mégantic, Steve Lemay, est le tuteur d’Hector. Il est responsable de la dernière étape de sa formation avant qu’il devienne prêtre. « Hector a une passion [envers] les gens, il veut être en communion avec eux, il veut les rassembler », affirme celui qui a à sa charge deux paroisses et quatre églises dans le secteur du Mont-Bellevue.

« C’est un homme qui vient me ressourcer, qui vient m’aider dans mon cheminement », ajoute l’aspirant prêtre.

Pour compléter leur formation, les futurs prêtres étudient la philosophie, la théologie et font un stage dans une paroisse.

« C’est la période où le futur prêtre commence à apprendre le déroulement de la paroisse, mentionne Hector Avallaneda. On apprend toutes les célébrations qu’il faut faire avec la communauté, tout ce qu’on va faire comme prêtre. »

Retrouver la ferveur religieuse

D’après Hector Avallaneda, la ferveur religieuse des Québécois n'a rien avoir avec celle des Colombiens. « Au début c’était un grand choc au niveau de la foi. C’est vrai qu’en Colombie, la ferveur, la foi, c’est quelque chose qui tient au cœur des gens. »

« Aujourd'hui, il y a encore davantage de raisons de devenir prêtre et de porter cette parole-là, mais c'est plus difficile par exemple, complète Steve Lemay. On n'est pas dans un milieu acquis. On a tout à prouver. »

Hector Avallaneda a bien l’intention de s’établir dans la région une fois son stage terminé. « Je veux devenir prêtre pour l'Archidiocèse de Sherbrooke. Et je veux rester icitte! », conclut-il en riant.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »