Retour

L'Association des familles de personnes assassinées ou disparues célèbre ses 10 ans à Drummondville

L'Association des familles de personnes assassinées ou disparues a célébré ses 10 années d'existence samedi, au Centrexpo de Drummondville. Un des fondateurs de l'association, le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu a connu le pire en 2002 quand sa fille a été enlevée puis assassinée.

L'arrivée de l'AFPAD en 2005 a permis de mettre un baume sur les blessures des familles des victimes en leur offrant de l'aide. Dix années plus tard, on compte près de 700 familles épaulées par l'association qui revendique une meilleure justice pour ses membres.

Selon Pierre-Hugues Boisvenu, l'adoption de la charte canadienne des droits des victimes adoptée cet été est sans doute le résultat de la plus importante bataille qu'a menée l'AFPAD. « C'est énorme le progrès que les familles des victimes ont fait au niveau de la reconnaissance de leurs droits. Moi je me dis on a fait un bon bout de chemin » , souligne-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine