Retour

L'École nationale de cirque à la recherche de nouveaux talents en Estrie

L'École nationale du cirque amorce une tournée d'auditions dans une douzaine de villes canadiennes. Deux enseignants de l'École seront de passage à Sherbrooke, samedi, au Club de gymnastique Sher-Gym à la recherche de nouveaux talents.

L'événement sert de présélection aux auditions officielles du mois de février prochain. Ainsi, l'équipe d'enseignants se déplace aux quatre coins du Canada à la rencontre de jeunes de 9 à 17 ans, curieux de faire leurs premiers pas dans l'univers du cirque.

« On encourage l'exploration pour les jeunes. D'aller voir comment ça se passe et de mieux connaître les arts du cirque. Ensuite, la carrière, ils auront le temps d'y réfléchir », a expliqué le directeur des communications de l'École nationale de cirque, Christophe Rousseau au micro de C'est pas trop tôt en Estrie.

Plusieurs critères seront évalués par les juges lors de l'audition : l'aspect artistique est tout aussi important que l'aspect physique.

« On doit vérifier sa coordination, sa force, sa flexibilité. On va faire différents exercices au niveau créatif, différents jeux de présence scénique, de danse et de mouvement », énumère M. Rousseau.

De bonnes perspectives d'emploi

Selon le responsable de l'École nationale de cirque, les perspectives d'emploi sont meilleures qu'on ne pourrait le penser. Trois ans de formation collégiale sont nécessaires afin d'obtenir le titre d'artiste du cirque.

« Après, nos artistes se trouvent de l'emploi. Le marché est mondial. Le Cirque du Soleil encourage de manière soutenue nos diplômés. Il y a d'autres compagnies dont on parle moins : le Cirque Éloize ou Les 7 doigts de la main. Ce sont des compagnies majeures au niveau international. Eux aussi engagent de manière systématique nos étudiants », assure le directeur des communications.

Il est possible de s'inscrire aux auditions jusqu'à 15h le jour de l'événement. Les auditions se tiendront jusqu'à 18h.

Plus d'articles