Retour

L'enseignement par simulation porte ses fruits au Cégep de Sherbrooke

Un projet de recherche démontre que les étudiants et les étudiantes qui expérimentent l'enseignement par la simulation assimilent mieux et davantage les connaissances. Le Centre de recherche et de formation par simulation (CEREFS), inauguré en 2015 par le Cégep de Sherbrooke, utilise cette méthode en soins infirmiers notamment.

La recherche réalisée par des professeurs et enseignants du Cégep de Sainte-Foy et de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) démontre hors de tout doute les bénéfices de l’apprentissage par simulation dans le processus d’acquisition de connaissances.

Pour arriver à ces conclusion, les chercheurs ont analysé 177 étudiants de troisième année en soins infirmiers. Deux groupes ont été constitués afin de colliger des données. Le groupe contrôle était composé de 84 sujets provenant de six cégeps qui ont suivi leurs cours sans l’apport de l’apprentissage par simulation. Quant au groupe expérimental, il était composé de 93 sujets provenant des cégeps de Sainte-Foy et de Sherbrooke et qui ont expérimenté l’apprentissage par simulation.

Les résultats des questionnaires ont révélé des différences significatives entre les deux groupes. Le groupe expérimental, a réalisé une performance supérieure de 29 % à la performance des étudiants du groupe contrôle, ce qui montre bien leur niveau de connaissances plus élevé. De plus, les résultats démontrent un niveau de connaissance en cardiologie plus élevé chez les étudiants et étudiantes qui ont fait l'enseignement par simulation.

Pour le Cégep de Sherbrooke, qui utilise l’apprentissage assisté par mannequins simulateurs haute-fidélité, ces résultats changeront fort probablement la perception et les façons de faire des enseignants et enseignantes aux quatre coins de la planète. Depuis la mise en place de ce type d'enseignement, les étudiants ont recours à des équipements ultramodernes pour développer leurs compétences à partir de situations authentiques, calquées sur la réalité et sur l’environnement des unités de soins en milieu hospitalier. Ils ont également accès à des salles pour compléter leur apprentissage par des séances de retour sur l’action.

Sur la scène internationale, c’est la première fois qu’un projet de recherche pousse aussi loin l’étude de la performance de l’apprentissage par simulation, ce qui en fait une percée majeure qui influencera sans doute les pratiques d’enseignement dans le monde entier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine