Retour

L'Estrie met ses culottes à Sherbrooke : 20 ans de récupération

Les bénévoles étaient nombreux, samedi, à l'école Montcalm de Sherbrooke, pour la traditionnelle collecte l'Estrie met ses culottes, organisée par l'organisme d'insertion sociale Récupex.

Plus de 600 automobilistes ont apporté 25 000 livres de vêtements. Ces vêtements seront récupérés et 70 pour cent éviteront ainsi les sites d'enfouissement. 

Le président d'honneur Guy Rancourt, qui a fondé l'Estrie met ses culottes avec Jacques Paquette et Luc Larochelle, n'en revient pas que le succès soit toujours le même.

« On s'attendait peut-être à 10 ou 20 automobiles. On en a eu 600. On est étonné. C'est exponentiel ce qui se passe avec les années. À l'époque, on récupérait plus ou moins 300 000 livres de vêtements par année, mais depuis cet événement-là, on récupère 3,2 millions de livres par année, et les gens continuent toujours », souligne-t-il.

Pour la 20e campagne, qui s'est échelonnée sur deux semaines, l'Estrie met ses culottes a donc amassé plus de 250 000 livres de vêtements.

Un coup de pouce

Récupex, c'est beaucoup plus que la récupération de vêtements. Depuis 20 ans, 1000 personnes ont pu intégrer le marché du travail ou sont retournées aux études grâce à des stages effectués au sein de l'organisme. Dominic Bonin fait partie du groupe.

« Moi j'ai un trouble du déficit de l'attention, alors la scolarité a été difficile à acquérir. Il y a d'autres options qui se présentent à nous quand même. On n'est juste pas toujours au courant de tout cela, mais Récupex nous informe, à travers différents ateliers et formations. Il y a des orienteurs aussi. C'est super. Je pense qu'ici, on récupère aussi les gens, si on veut », confie M. Bonin. 

Plus d'articles

Commentaires