Retour

L'Estrienne Josée Bélanger sélectionnée pour les qualifications olympiques

« Un beau mélange de jeunesse et d'expérience ». C'est ainsi que le sélectionneur John Herdman a présenté mardi le groupe de 20 joueuses qu'il a retenues pour les qualifications olympiques de la zone CONCACAF, qui se tiendront du 10 au 21 février au Texas.

De l'équipe qui s'est rendue en quarts de finale du Mondial féminin l'an dernier, il reste 13 joueuses. Et sept de celle qui avait gagné le bronze aux Jeux de Londres en 2012.

La capitaine Christine Sinclair, Melissa Tancredi, doyenne du groupe à 34 ans, Diana Matheson, Erin McLeod, Desiree Scott, Sophie Schmidt et Rhian Wilkinson sont les plus expérimentées. Ensemble, elles ont cumulé 1035 titularisations.

La défenseuse québécoise Marie-Ève Nault, 32 ans, membre de l'équipe olympique à Londres, a en revanche été écartée par Herdman.

Le sélectionneur a d'abord réduit son effectif de 35 à 23 joueuses, puis à 20. Il cherchait « ce qu'il y avait de meilleur » du soccer féminin canadien, a-t-il expliqué, un exercice qui l'a mené à faire une place aux jeunes joueuses.

Des 20 qu'il a retenues - 3 gardiennes, 6 défenseuses, 5 milieux de terrain et 6 attaquantes - 7 ont 20 ans ou moins. La milieu de terrain Deanne Rose est la benjamine à 16 ans. À 17 ans, la milieu Jesse Fleming et l'attaquante Gabrielle Carle, de Lévis, vivront aussi une précieuse expérience.

« Cette équipe nous emballe, a dit Herdman. Nous aurons de la confiance, de la détermination et des habiletés sur le terrain. Le bassin de bonnes joueuses parmi lesquelles choisir était large, les décisions ont été difficiles. Nous avons mis sur pied une équipe qui fera le travail et se qualifiera pour les Jeux de Rio. »

Trois Québécoises sont dans le groupe des 20 : les défenseuses Josée Bélanger et Rhian Wilkinson, de même que Gabrielle Carle.

Objectif : la finale

Deux équipes de la CONCACAF iront à Rio. L'objectif minimal de l'équipe canadienne, 11e sur l'échiquier mondial, est donc une participation à la finale.

Elle commencera son tournoi dans un groupe B qui lui est accessible. Le Guyana, 89e, sera son premier adversaire le 11 février, suivi de Trinité-et-Tobago (48e) le 14 février et du Guatemala (76e) le 16 février, trois matchs qui seront joués à Houston.

Les deux premières équipes auront rendez-vous en demi-finales avec les deux premières du groupe A, le plus relevé avec les Américaines, meilleure équipe au classement de la FIFA et championnes olympiques en titre, les Mexicaines (26es), les Costaricaines (34es) et les Portoricaines (108es).

Les demi-finales seront disputées le 19 janvier à Houston et la grande finale deux jours plus tard, encore à Houston.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine