Retour

L'idée d'un service de train reliant Montréal à Boston en passant par Sherbrooke renaît

L'idée d'un train de passagers qui relierait Montréal à Boston en passant par Sherbrooke n'est pas morte au feuilleton, au contraire. L'homme d'affaires et ancien député péquiste François Rebello a tenté de convaincre des élus et gens d'affaires de l'Estrie de la viabilité de son projet, mercredi, en leur faisant faire un tour sur les rails.

De nombreuses étapes doivent cependant être franchies, à commencer par la réalisation d'une étude de faisabilité. Pour ce faire, le fondateur de l'entreprise Train Hôtel doit s'assurer d'obtenir l'appui des municipalités concernées.

« On va tous retourner vers nos conseils municipaux, pour pouvoir parler du projet plus en détail. L'étude de faisabilité pour se réaliser [...] doit avoir un engagement des municipalités je pense que l'expérience d'aujourd'hui nous a donné suffisamment d'informations pour qu'on puisse certainement convaincre les élus d'aller de l'avant »  a souligné la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan.

L'étude de faisabilité servirait à déterminer s'il y a un marché potentiel et les coûts du projet. Le promoteur mise surtout sur des investissements privés pour financer son projet. Un billet aller-retour Montréal-Boston pourrait coûter 300 $ selon François Rebello.

L'idée de créer un projet de train entre Montréal et Sherbrooke avait déjà été évoquée il y a quelques années, mais les démarches avaient avorté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine