Retour

L'Ordre des Esséniens forcé de détruire ou déménager des bâtiments à Cookshire-Eaton

L'Ordre des Esséniens a 60 jours pour démolir ou déménager une vingtaine de bâtiments sur ses terrains à Cookshire-Eaton.

Il s'agit notamment de maisons, d'habitations à logements, de chalets et d'une salle qui sert de lieu de culte. C'est la Commission de la protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) qui a communiqué sa décision à la municipalité hier.

Parmi les constructions visées par la CPTAQ, quatre se retrouvent sur les 22 hectares situés en zone récréotouristique et six sont en zone verte. De plus, aucune demande de permis de construction n'avait été faite à la Ville. 

« C'est la Commission qui devait agir puisque les bâtiments se trouvent en zone verte. Ce n'était pas à nous », explique le maire de Cookshire-Eaton, Noël Landry, qui attendait cette décision depuis l'an dernier.

L'organisation religieuse pourrait toujours en appeler de cette décision devant la Cour supérieure.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine