Retour

La CAQ veut moins d'immigrants, Sherbrooke en veut plus

L'idée de la Coalition avenir Québec d'abaisser de 20 % le seuil d'immigration en vigueur au Québec, en le faisant passer de 50 000 à 40 000, n'est pas bien accueillie auprès des organismes venant en aide aux immigrants en Estrie. Pour la directrice du Service d'aide aux néo-canadiens, Mercedes Orellana, Sherbrooke pourrait accueillir encore plus d'immigrants qu'elle ne le fait présentement.

« Je pense que Sherbrooke a une bonne capacité d'accueil et même qu'on pourrait en accueillir plus. C'est ce qu'on a dit au gouvernement lorsque nous avons participé, en commission parlementaire, à l'exercice de planification des niveaux d'immigration. On a fait la suggestion d'augmenter le niveau de façon modérée. »

Selon Mme Orellana, tout est en place pour faciliter l'arrivée des nouveaux arrivants ici.

« Tous les éléments qu'impliquent l'accueil et l'intégration des personnes immigrantes sont en place. Notre structure d'accueil est rodée depuis des années et nous avons des partenariats bien établis avec les réseaux de la santé et de l'éducation. Il n'y a pas de problème pour les logements et il n'y a pas de liste d'attente pour les cours de francisation. »

L'emploi : un problème

Seul bémol : l'accession au marché de l'emploi.

« Par contre, ce n'est pas unique à Sherbrooke. L'emploi, c'est le bobo à travailler pour plusieurs régions. Il faut regarder cette problématique plus loin parce qu'il y a d'autres éléments qui peuvent être un frein à l'emploi. Pensons au transport et au permis de conduire qui sont des obstacles pour aller travailler à l'extérieur de Sherbrooke par exemple », soutient Mercedes Orellana. 

De juillet 2015 à juin 2016, 1199 personnes immigrantes (adultes et enfants) se sont installées à Sherbrooke.

En juin, la ministre Weil a déposé un document présentant les orientations retenues par son gouvernement quant aux seuils d'immigration pour la période 2017-2019. Le gouvernement propose de hausser le seuil d'immigration à 51 000 au cours des deux prochaines années, puis à 52 500 en 2019.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine