Retour

La Cour se penchera sur le cas des deux chiens batailleurs de Cowansville 

Le sort de deux molosses, responsables de la mort d'un petit chien à Cowansville en juillet dernier, sera remis entre les mains de la Cour supérieure.

La Ville de Cowansville veut prouver hors de tout doute la dangerosité de ces animaux qui ont également agressé des humains.

« C'est la première fois que la Ville entreprend une telle entreprise. Ce qu'on me dit, c'est qu'avec la nouvelle réglementation provinciale qui donne des sentiments aux animaux, la Municipalité voulait vraiment s'assurer de suivre le dossier avec le maximum de règles et que tout se passe bien », explique le directeur des opérations à la SPA des Cantons, Carl Girard.

Du côté de la SPA, les experts ont recommandé l'euthanasie. « C'est une première fois en cinq ans. Dans ce cas-ci, on n'avait pas le choix. Il fallait protéger notre population. On se devait d'y aller avec ce verdict. Si un enfant est blessé par un de ces chiens, [...] on ne peut pas se permettre ça », soutient M. Girard. 

La cause sera entendue mardi prochain en Cour supérieure. 

Par ailleurs, le propriétaire d'un des chiens a demandé une contre-expertise de son animal. Les résultats ne sont pas encore connus. 

Chaque année, Cowansville recense une trentaine de cas d'agression d'un chien envers un humain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine