Retour

La Direction de santé publique de l'Estrie s'inquiète de cas de légionellose

Sept cas de légionellose ont été déclarés depuis la mi-juin dans la région de Granby. Un possible huitième cas est en cours d'analyse. Habituellement, on en recense un ou deux par année.

La Direction de santé publique de l'Estrie tente de trouver la source de contamination. Selon les informations recueillies jusqu'ici, les personnes infectées ont toutes fréquenté le coeur de Granby, allant du centre commercial jusqu'au lac Boivin.

Chaque fois qu'un cas de légionellose est déclaré, la Santé publique contacte la personne infectée pour en savoir davantage sur ses conditions d'exposition.

« L'axe est autour de la rue Principale. On pense que c'est dans ce secteur qu'il y a soit une tour de refroidissement à l'eau qui est contaminée ou une autre source, comme une fontaine par exemple », explique la directrice de la santé publique de l'Estrie, la Dre Mélissa Généreux.

Les tours potentiellement contaminées ont été identifiées. « On va faire un deuxième tour de roue et retourner dans les tours, envisager de faire les tests nous-mêmes avec des techniques parallèles et complémentaires pour trouver la légionelle même si, a priori, nous n'en avons pas trouvée. On veut absolument trouver la source », ajoute la Dre Généreux.

La légionellose est une infection pulmonaire qui peut notamment engendrer des maux de tête, des douleurs musculaires, des douleurs à l'abdomen, des nausées, des vomissements et des hallucinations. La maladie se contracte en respirant des micro-gouttelettes d’eau contaminées par la bactérie Legionella, qui sont en suspension dans l’air, mais ne se transmet pas d'une personne à l'autre, précise la Santé publique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine