Retour

La famille du fondateur de l'Hôtel Wellington souhaite que la Ville souligne son importance

L'affiche emblématique de l'Hôtel Wellington, en prévision de sa démolition prochaine, a été retirée lundi. La famille de Joseph-Octave Gagné, homme d'affaires derrière sa construction, souhaite que la Ville reconnaisse son importance dans l'histoire de Sherbrooke.

Joseph-Octave Gagné a fait construire l'Hôtel Wellington en 1927. Son petit-fils Michel Rivard souhaite le faire savoir. « Ça fait un peu mal au coeur. Surtout que l'autre fois, on disait que ça avait été construit par Eddie Blouin ou Bourgault », déplore-t-il.

L'homme d'affaires a été propriétaire de l'édifice de la rue Wellington Sud jusqu'à sa mort en 1951 à l'âge de 71 ans. « Il a fait construire l'Hôtel Wellington, mais il a aussi été propriétaire d'une entreprise de cigares. Il a fabriqué des cigares : la King Bee A », raconte le directeur de la Société d'histoire de Sherbrooke, Michel Harnois. M. Gagné vendait aussi de la glace qu'il distribuait à l'aide de chevaux dans les maisons à une époque où il n'existait pas de réfrigérateur. « Sur la rue Esplanade, au bout de la rue de la Glacière que l'on connaît aujourd'hui, il y avait un édifice sur le bord de l'eau. Lui, il était le propriétaire de cette entreprise-là », ajoute M. Harnois. « Il coupait des gros blocs de glace qui étaient ensuite enterrés de 20 à 30 pieds dans le sol dans le brin de scie », se souvient son petit-fils.

L'hôtel le plus luxueux de SherbrookeC'est ainsi que Joseph-Octave Gagné a fait fortune et qu'il s'est payé l'hôtel le plus luxueux de Sherbrooke : l'Hôtel Wellington. « Il a loué l'hôtel Windsor, mais ce n'était pas la grosse classe qui allait là. C'était les soûlons de la ville [qui y allaient] dans ce temps-là. Grand-papa n'avait pas d'instruction, mais c'était un homme de classe », soutient Michel Rivard.

L'arrière-petit-fils du fondateur de l'Hôtel Wellington rappelle que Joseph-Octave Gagné était un homme hors norme. « À l'époque des entrepreneurs, ce n'était pas légion au niveau des Québécois, des francophones. Je suis très fier de ça. Ce fut l'un des premiers Canadiens français millionnaires à Sherbrooke et ça, c'est une très grande fierté pour nous », soutient Louis Rivard.

La Ville de Sherbrooke a dédié une petite rue de 200 m, située dans l'arrondissement Fleurimont, au fondateur de l'Hôtel Wellington. Ses descendants voudraient bien que Well Inc., un quartier destiné à accueillir des entrepreneurs comme Joseph-Octave Gagné, se souvienne de lui. « S'ils appellent ça le Centre J-Ocatave Gagné, ce serait bien. Il le mériterait », propose Michel Rivard.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chat paresseux n'ouvre même pas les yeux pour miauler





Rabais de la semaine