Retour

La famille du fondateur de l'Hôtel Wellington souhaite que la Ville souligne son importance

L'affiche emblématique de l'Hôtel Wellington, en prévision de sa démolition prochaine, a été retirée lundi. La famille de Joseph-Octave Gagné, homme d'affaires derrière sa construction, souhaite que la Ville reconnaisse son importance dans l'histoire de Sherbrooke.

Joseph-Octave Gagné a fait construire l'Hôtel Wellington en 1927. Son petit-fils Michel Rivard souhaite le faire savoir. « Ça fait un peu mal au coeur. Surtout que l'autre fois, on disait que ça avait été construit par Eddie Blouin ou Bourgault », déplore-t-il.

L'homme d'affaires a été propriétaire de l'édifice de la rue Wellington Sud jusqu'à sa mort en 1951 à l'âge de 71 ans. « Il a fait construire l'Hôtel Wellington, mais il a aussi été propriétaire d'une entreprise de cigares. Il a fabriqué des cigares : la King Bee A », raconte le directeur de la Société d'histoire de Sherbrooke, Michel Harnois. M. Gagné vendait aussi de la glace qu'il distribuait à l'aide de chevaux dans les maisons à une époque où il n'existait pas de réfrigérateur. « Sur la rue Esplanade, au bout de la rue de la Glacière que l'on connaît aujourd'hui, il y avait un édifice sur le bord de l'eau. Lui, il était le propriétaire de cette entreprise-là », ajoute M. Harnois. « Il coupait des gros blocs de glace qui étaient ensuite enterrés de 20 à 30 pieds dans le sol dans le brin de scie », se souvient son petit-fils.

L'hôtel le plus luxueux de SherbrookeC'est ainsi que Joseph-Octave Gagné a fait fortune et qu'il s'est payé l'hôtel le plus luxueux de Sherbrooke : l'Hôtel Wellington. « Il a loué l'hôtel Windsor, mais ce n'était pas la grosse classe qui allait là. C'était les soûlons de la ville [qui y allaient] dans ce temps-là. Grand-papa n'avait pas d'instruction, mais c'était un homme de classe », soutient Michel Rivard.

L'arrière-petit-fils du fondateur de l'Hôtel Wellington rappelle que Joseph-Octave Gagné était un homme hors norme. « À l'époque des entrepreneurs, ce n'était pas légion au niveau des Québécois, des francophones. Je suis très fier de ça. Ce fut l'un des premiers Canadiens français millionnaires à Sherbrooke et ça, c'est une très grande fierté pour nous », soutient Louis Rivard.

La Ville de Sherbrooke a dédié une petite rue de 200 m, située dans l'arrondissement Fleurimont, au fondateur de l'Hôtel Wellington. Ses descendants voudraient bien que Well Inc., un quartier destiné à accueillir des entrepreneurs comme Joseph-Octave Gagné, se souvienne de lui. « S'ils appellent ça le Centre J-Ocatave Gagné, ce serait bien. Il le mériterait », propose Michel Rivard.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine