Retour

La fille de La Bolduc turlute encore à 92 ans

Pour Fernande Bolduc, 92 ans, turluter est un exercice tout naturel, même facile. Quand on apprend quel est son nom de famille, on comprend pourquoi : Fernande Bolduc est la fille de Mary Travers, que tous connaissent comme étant La Bolduc.

Un texte d'Anik Moulin

Fernande Bolduc attend l'équipe de Radio-Canada avec impatience dans sa petite chambre de l'Hôpital de Granby, où elle habite. Elle montre les quelques photos de sa mère qu'elle conserve précieusement. Ce sont d'ailleurs les seuls objets qui lui rappellent sa mère qu'elle a gardés.

Mary Travers a eu quatre enfants : Fernande Bolduc est la cadette de la famille.

Elle raconte qu'elle aimait tout de sa mère, particulièrement le fait que c'était une formidable musicienne : la célèbre chanteuse gaspésienne jouait du violon et de la musique à bouche. Dans la maison familiale, tout le monde chantait et jouait d'un instrument.

Quand on lui demande quel genre de femme était sa mère, Mme Bolduc devient émue. « Maman était joyeuse. Elle s'exprimait beaucoup. C'était un grand coeur. »

Mary Travers est décédée à 46 ans, à Montréal. Sa fille Fernande était à ses côtés, et le souvenir de ce moment est encore bien vif. « C'est moi qui ai fermé ses yeux quand maman est morte. J'avais 14 ans. Je n'étais pas vieille. »

Encore aujourd'hui, quand Fernande Bolduc turlute, les larmes lui montent aux yeux.

La Bolduc, le film

Lors du passage de Radio-Canada Estrie à l'Hôpital de Granby, Fernande Bolduc n'avait vu aucune image du film La Bolduc. D'ailleurs, le titre lui déplaît énormément, parce que sa mère détestait se faire appeler de la sorte.

Le film sur la vie de Mary Travers, La Bolduc, sortira en salle le 6 avril. Fernande Bolduc aurait bien aimé voir le long-métrage avant qu'il sorte sur grand écran. « Pour savoir exactement ce qui est dit et ce qui est fait. Par exemple, mon père n'a jamais eu de moustache. Je n'ai jamais connu mon père avec une moustache! », raconte-t-elle.

C'est la comédienne Debbie Lynch-White qui emprunte les traits de Mary Travers. La journaliste culturelle Anik Moulin a proposé à Fernande Bolduc de faire une critique du film La Bolduc à sa sortie, ce à quoi elle a répondu : « Oui! Debbie est mieux de bien faire ça! »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine