Retour

La gardienne attaquée par une lionne au Zoo de Granby va bien

La jeune employée du Zoo de Granby qui a été attaquée lundi matin par une lionne se porte bien. Selon le directeur général, Paul Gosselin, seule une vertèbre cervicale a été touchée dans l'attaque. 

C'est ce qu'a permis de confirmer une opération chirurgicale menée lundi soir sur la jeune femme. « On pensait qu'il y aurait pu avoir un impact au niveau de la trachée », mais ce n'est pas le cas, a-t-il poursuivi.

« Il n'y aurait pas d'impact au niveau physique et neurologique », a-t-il également soutenu, bien qu'une longue convalescence sera nécessaire. 

L'attaque sur la gardienne s'est produite avant l'ouverture lundi, au moment où la femme s'est retrouvée en présence du félin dans un lieu de contention.

Selon les premiers résultats de l'enquête menée par le Zoo, c'est un « vice au niveau des procédures » qui serait à l'origine de l'incident. Une porte aurait été laissée ouverte par erreur, tandis qu'une vérification visuelle qui devait être faite ne l'a pas été. 

« Il nous reste encore de petits éléments à comprendre dans l'exécution », a cependant souligné M. Gosselin. 

Pas d'euthanasie

Le sort du félin est également connu. Âgée de 14 ans, la lionne nommée Kao ne sera pas abattue. Il est d'ailleurs possible pour les visiteurs de la voir dans l'aire des lions, mardi.

Son comportement « était normal » avant l'accident ainsi qu'après l'événement, a confirmé M. Gosselin.

Kao est née au Zoo de Granby. La victime, elle, travaille au Zoo depuis 2011. Elle a souffert de lacérations à la tête et aux jambes, ainsi que d'une fracture cervicale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine